De l'eau à l'électricité

L'hydroélectricité : Comment ça fonctionne ?

L’hydroélectricité utilise la force potentielle des cours d’eau (fleuves, rivières, chutes d’eau, etc.). Cette énergie est transformée en énergie mécanique par les turbines des centrales hydroélectriques,
puis en énergie électrique par un alternateur.
C’est donc grâce aux barrages et à l’écoulement naturel de l’eau, que les centrales hydrauliques produisent de l’électricité.

L'hydroélectricité dans la Vallée

C’est dans les années 90 que les falaises et détroits des Raspes du Tarn attirent les dirigeants de la Société d’énergie électrique de la Sorgues et du Tarn.

Rapidement, les travaux du projet d’un barrage à Verdalle commencèrent l’été 1910 et s’achevèrent en 1914. La première guerre mondiale démontra l’importance de l’électricité dans divers secteurs de l’économie.

Par conséquent, d’autres projets de constructions de barrages dans la Vallée des Raspes vont suivre, en commençant par le barrage de Pinet en 1925 qui va mobiliser 1500 ouvriers sur son chantier, puis le barrage de la Jourdanie, la centrale du Pouget, le barrage du Truel et enfin, celui de La Croux.

La nationalisation de l’électricité en 1946 engendra par la suite des changements dans les programmes.

Depuis cette année-là, les aménagements et travaux des installations hydroélectriques du territoire sont confiés à EDF.

rivière Tarn
rivière Tarn

La rivière Tarn

La rivière Tarn prend sa source sur le Mont Lozère, à plus de 1500 m d’altitude, et se jette dans la Garonne, sur la commune de Saint Nicolas de la Grave dans le département du Tarn-et-Garonne.

Sur une longueur de 380 km, cette rivière traverse 5 départements : la Lozère, l’Aveyron, le Tarn, la Haute-Garonne, et le Tarn-et-Garonne.

Schéma des 5 barrages EDF dans la Muse et les Raspes
Schéma des 5 barrages EDF dans la Muse et les Raspes

Les ouvrages hydroélectriques dans les Raspes

Sur le territoire des Raspes du Tarn, 4 lacs de retenue résultent des barrages gérés par EDF.
Le début des aménagements date de 1925. Ces ouvrages hydroélectriques de la rivière Tarn sont :

Le Barrage de Pinet

crée de 1925 à 1929 sur la commune du Viala-du-Tarn. C’est le premier barrage en amont de la rivière Tarn.

Le Barrage-Usine du Truel

mis en service en 1959 sur la commune du Truel.

L'Usine du Pouget

crée de 1947 à 1952 sur la commune du Truel.

Le Barrage-Usine de la Jourdanie

crée de 1929 à 1932 sur la commune de Broquiès.

Le Barrage de La Croux

crée de 1980 à 1982 sur la commune de Réquista.

Les 5 lacs du Lévézou (Pont-de-Salars, Bage, Pareloup, Villefranche-de-Panat et Saint-Amans) constituent le réservoir principal de la centrale hydroélectrique du Pouget, au Truel.

Pour mieux comprendre le fonctionnement du complexe hydroélectrique EDF du Pouget, rendez-vous sur la page www.energies-levezou.com .

Barrage de Pinet
Barrage de Pinet
_
Usine du Pouget
_
Barrage de la Jourdanie

L'activité économique autour de l'eau

Les différents usages de l'eau

De nos jours les usages de la rivière Tarn sont nombreux :
-       l’eau potable
-       l’hydroélectricité
-       l’agriculture
-       les loisirs (pêche, baignade, navigation, sports aquatiques…)

Le tourisme autour de l'eau

Depuis de nombreuses années dans notre vallée, les activités liées à l’eau jouent un rôle essentiel dans le développement du tourisme local.
Durant la période estivale, EDF favorise la pratique sécurisée de ces loisirs en adaptant l’exploitation de ses aménagements.
Que ce soit à travers une descente en canoë-kayak, une balade commentée à bord du « Héron des Raspes », ou bien encore un moment de détente sur nos plages aménagées le long du Tarn ; les visiteurs peuvent contempler de multiples façons les Gorges des Raspes du Tarn aux attraits extraordinaires.
EDF ouvre aussi régulièrement ses sites au public lors de journées de visites exceptionnelles.

Retour en haut de page